L’agriculture verticale : caractéristiques, avantages et inconvénients

Les caractéristiques, avantages et inconvénients de la culture verticale

En savoir plus sur l’agriculture verticale : ce qu’elle est et ses atouts

Le monde de l’agriculture est en constante évolution. Nous essayons toujours de trouver de nouvelles méthodes de culture qui nous permettent d’obtenir des produits de qualité et des rendements plus élevés.

En particulier, nous savons que dans le secteur agricole, l’espace de croissance peut faire toute la différence.

Dans cet article de notre blog SensorySeeds, nous souhaitons vous parler d’une technique innovante qui connaît un grand succès : la culture verticale, née aux États-Unis il y a quelques années.

Dans les paragraphes suivants, vous découvrirez ce qu’elle est, quels sont ses avantages et ses inconvénients, et si elle peut également être utilisée dans le secteur du chanvre.

Commençons.

Culture horizontale

Qu’est-ce que la culture verticale ?

Le monde de l’agriculture est en constante évolution. De temps en temps, nous entendons parler de nouvelles techniques innovantes pour augmenter le rendement des plantes ou pour mieux utiliser l’espace, et l’une d’entre elles est l’agriculture verticale.

Il s’agit d’une méthode de culture de plantes dans des serres fermées, où les plantes sont disposées sur plusieurs niveaux en hauteur. Naturellement, ces serres sont climatisées, automatisées et équipées de grands systèmes d’éclairage.

L’objectif de la culture verticale est d’obtenir un excellent rendement dans un espace très réduit et plus généralement de surmonter les limites de la culture horizontale.

Mais, entrons maintenant dans les détails.

Lire aussi : Cannabis sativa et vente en ligne : informations utiles

La culture verticale : avantages et inconvénients

La culture verticale est une pratique qui se prête parfaitement à la culture de nombreuses espèces végétales. Il est utilisé pour les fraises, les melons, les courgettes et même les plantes de chanvre (aussi bien les plantes naines que les plantes autoflorissantes légèrement plus grandes).

Afin de comprendre en détail les principaux avantages de cette technique de culture, nous voulons commencer par souligner les limites de la technique de culture horizontale.

Nous savons que dans la culture traditionnelle, les plantes sont placées les unes à côté des autres et sur le même niveau. Pendant leur croissance, à cause de la formation de branches et de feuilles, de temps en temps, la lumière ne peut pas les atteindre toutes de manière égale. Pour surmonter ce problème, ceux qui disposent de beaucoup d’espace ont tendance à espacer les plantes le plus possible, mais tout le monde n’a pas cette possibilité.

Un manque d’espace et de lumière signifie évidemment une croissance plus lente et des rendements plus faibles.

Lorsque vous optez pour la culture verticale, cela ne se produit pas.

Tout d’abord, considérez que cette méthode vous permet de doubler l’espace de culture. Les plantes sont réparties sur plusieurs niveaux dans les murs de structures carrées ou hexagonales, positionnées autour d’une lumière centrale.

Grâce à cette organisation de l’espace, la lumière est absorbée par les plantes de manière plus homogène, ce qui permet également de réaliser des économies d’énergie.

Et, les inconvénients ?

Parmi les inconvénients de la culture verticale figure l’investissement initial. Aujourd’hui, le coût des structures de cette technique agricole est encore très élevé.

Un autre inconvénient est qu’il peut y avoir des difficultés dans le traitement des plantes supérieures.

Même si vous optez pour la culture verticale, vous devez veiller à couper les parties de la plante qui ne sont plus productives et à tourner périodiquement chaque plante afin qu’elle puisse absorber le même niveau de lumière de chaque côté. Et puis, vous savez, parfois vous devez faire face aux maladies et aux parasites.

Cependant, les rendements de production impressionnants que cette technique agricole peut offrir valent tous les efforts !

Culture verticale de légumes

Culture verticale du cannabis

Comme mentionné précédemment, la technique de la culture verticale peut également être appliquée au cannabis.

En culture verticale, l’idéal est que chaque plante ne dépasse pas l’espace qui lui est alloué. C’est pourquoi les plantes naines à floraison automatique et les plantes féminisées à floraison rapide sont les plus appropriées. Les génétiques orientées sativa, quant à elles, ont tendance à pousser un peu trop gros, mais certaines personnes les choisissent quand même.

Bien que la culture verticale permette de faire pousser beaucoup plus de plantes que la technique horizontale classique, l’espace entre un plant de chanvre et le suivant doit être soigneusement calculé.

La circulation de l’air doit être prise en compte, ainsi que les opérations nécessaires au montage et au démontage des tuyaux et des plateaux.

Justement, si vous optez pour la culture hydroponique verticale, vous devrez installer un système d’irrigation important et sophistiqué, qui doit être maintenu propre à tout moment pour éviter l’accumulation de sels minéraux ou la prolifération de bactéries.

Lire aussi : Plante Cannabis sativa : caractéristiques, spécificités et culture

En conclusion

Comme nous l’avons vu, bien qu’elle soit coûteuse au départ, l’agriculture verticale permet de multiplier le rendement des cultures en serres fermées et convient à de nombreuses espèces végétales.

Nous espérons que ce court article a satisfait votre curiosité sur cette technique et nous vous invitons à visiter notre magasin SensorySeeds.fr.

Dans notre boutique en ligne, vous pouvez trouver les meilleures génétiques de graines de chanvre pour votre collection ; tout ce que vous avez à faire est de choisir celles qui vous plaisent le plus. Nous vous attendons !