Comment ouvrir un club social de cannabis en Italie : est-ce vraiment possible ?

Cannabis social club en Italie : comment l'ouvrir ?

Cannabis social club : est-il possible d’en ouvrir un en italie ? Voici où en sont les choses

Si vous avez décidé d’ouvrir cet article, cela signifie que vous faites aussi partie de ce groupe de curieux qui aimeraient savoir s’il est réellement possible d’ouvrir un club social de cannabis en Italie.

Mais, est-ce réellement le cas ?

Nous avons décidé de clarifier les choses : dans cet article, nous verrons quels sont les avantages d’un CSC et s’il est vraiment possible de commencer cette activité en Italie également.

cannabis social club Italie

Commençons par le début : qu’est-ce qu’un club social de cannabis ?

Les clubs sociaux du cannabis ont été créés pour protéger les droits des consommateurs et des producteurs de cannabis et pour aider à établir des politiques du cannabis qui profitent à l’ensemble de la société.

Elles se composent généralement de membres, c’est-à-dire de citoyens adultes qui organisent la culture d’une quantité limitée de cannabis pour satisfaire leurs besoins personnels. De cette manière, un circuit fermé est établi entre les producteurs et les consommateurs, dans lequel certaines exigences en matière de santé, de sécurité, de transparence et de responsabilité sont respectées.

La forme concrète et le mode de fonctionnement d’un club social du cannabis dépendent des normes juridiques, politiques et culturelles du pays dans lequel il est établi.

Cependant, il existe certains principes et attitudes de base auxquels toutes les organisations adhèrent et qui les distinguent d’autres types d’initiatives.

1. L’offre suit la demande, et non l’inverse

La capacité de production d’un CSC est basée sur le niveau de consommation attendu de ses membres. L’offre est organisée pour répondre à la demande des membres, et non l’inverse.

2. Pas de but lucratif

Les clubs sociaux du cannabis sont des associations à but non lucratif. Les bénéfices financiers que peut obtenir l’association et qui découlent de ses activités économiques sont utilisés pour promouvoir les objectifs de l’association, et ne sont pas distribués entre les membres.

Les CSC visent à générer des emplois légaux et à produire des biens et des services de manière imposable.

3. Transparence

Les clubs sociaux de cannabis sont des associations légalement enregistrées.

Leur organisation interne est démocratique et participative ; l’organe de décision est l’assemblée générale annuelle, à laquelle tous les membres sont invités à participer, et où chaque membre dispose d’une voix.

Un rapport narratif et financier des activités de l’association au cours de l’année précédente, ainsi qu’un plan pour l’année suivante, doivent être présentés et approuvés lors de l’AGA.

Les CSA tiennent un registre de leurs activités, qui est facilement accessible aux membres, aux autres CSA ou aux autorités.

Cela comprend :

  • l’information financière ;
  • l’enregistrement (anonyme) des membres et de leur consommation ;
  • l’enregistrement (anonyme) de la production.

4. Orientation vers la santé publique

n’utilisent que des méthodes de culture conformes aux normes de l’agriculture biologique, élaborent une politique efficace pour prévenir la consommation problématique de cannabis et encouragent une consommation sûre et responsable.

Il s’agit notamment de fournir aux membres des informations factuelles sur le cannabis : des recherches sont menées sur les aspects sanitaires du cannabis et, une fois les résultats tangibles obtenus, les membres en sont informés.

5. Ouvert au dialogue avec les autorités

Les clubs sociaux de cannabis sont prêts à s’engager dans un dialogue ouvert et transparent avec les autorités.

Lire aussi : Cannabis FM2 : ce qu’il faut savoir sur cette variété de marijuana à usage médical

Cannabis social club : les avantages d’être membre dans un pays autorisé

Les avantages d’appartenir à un club social de cannabis sont nombreux, mais le plus important est la sécurité : il décourage la consommation de cannabis obtenu illégalement.

Les membres du club connaissent la qualité du cannabis qu’ils consomment, car il est testé avant d’être fourni. En outre, la culture est effectuée et supervisée par les membres eux-mêmes.

Mais, ce n’est pas tout.

Les clubs sociaux de cannabis offrent à leurs membres une protection juridique et des conseils, dont le service est assuré par des professionnels expérimentés de la santé publique.

Ils disposent également d’espaces privés où ils peuvent consommer en toute sécurité, évitant ainsi de s’exposer dans les lieux publics.

À cet égard, les conseils d’administration des clubs sociaux du cannabis tiennent une réunion annuelle pour rendre compte par écrit de leurs activités et de leurs dépenses dans un registre, afin que leurs membres ou les autorités puissent les contrôler.

En outre, les clubs garantissent:

  1. la confidentialité, car les données de production et d’enregistrement restent anonymes ;
  2. la santé du public, car ils fournissent des informations sur la consommation de cannabis afin de prévenir l’apparition de problèmes.

En résumé, l’aspect le plus important pour les clubs est l’utilisation responsable et sûre du cannabis, c’est pourquoi, comme nous l’avons mentionné au début de cet article, ils ont toujours initié et promu un dialogue productif avec les autorités.

club social du cannabis en Italie

Allons droit au but : les clubs sociaux de cannabis sont-ils légaux en Italie ?

Alors que jusqu’à récemment, il n’était pas possible d’ouvrir un club social de cannabis en Italie, la situation semble avoir changé.

Le 9 octobre 2020, le premier club a été ouvert à Milan : le Hemp Club.

Le premier club social du cannabis en Italie a été baptisé du nom de Marco Pannella, un homme politique et militant qui a toujours été en faveur de la légalisation du cannabis, y compris dans le Bel Paese.

Mais, comment cela fonctionne-t-il ?

Les membres du club peuvent, sur prescription médicale, demander l’utilisation de cannabis à des fins thérapeutiques et le consommer directement dans la structure.

Concernant la culture des plantes, le club a engagé un avocat qui informe les autorités de tout ce qui se passe dans le bâtiment.

Lire aussi : Marijuana violette : les effets et les principales caractéristiques de la célèbre Purple Haze

Conclusions

Dans cet article, nous avons vu ce qu’est un club social de cannabis et quels sont ses avantages. Dans le but de protéger les utilisateurs, les CSC sont des espaces où l’on peut consommer de la marijuana cultivée légalement et sans danger pour la santé.