Ventilation des bacs de culture: pourquoi la circulation de l’air est vitale

Pourquoi la ventilation de la chambre de culture est essentielle

Il est vital pour la survie des plantes d’assurer une ventilation adéquate pour la culture en intérieur. Voici comment vous pouvez vous assurer qu’ils reçoivent toujours de l’air frais

Prendre soin des plants dans une boîte de culture peut être compliqué et, bien que la culture du cannabis soit interdite en France, vous souhaiterez peut-être savoir comment les experts en la matière travaillent dans les pays où cette activité est autorisée.

Afin de prendre soin de la croissance d’une plante de chanvre, certains aspects importants doivent être pris en considération, comme la ventilation de la boîte de culture. Si un échange d’air constant n’est pas garanti, les graines de cannabis dans la boîte de culture peuvent mourir de maladies ou de parasites.

Dans cet article, nous expliquons pourquoi les cultivateurs d’intérieur doivent veiller à assurer une bonne ventilation et comment permettre aux plantes de recevoir des quantités adéquates de CO₂ et de chaleur à l’intérieur de la boîte de culture.

Plantes de cannabis cultivées à l'intérieur

Ventilation des bacs de culture: pourquoi les plantes ont-elles besoin d’air frais?

Les plantes de cannabis ont besoin d’air frais pour deux raisons principales:

  • pour la photosynthèse: qui leur permet de transformer la lumière atmosphérique, l’eau et le dioxyde de carbone en nourriture;
  • pour respirer: les plantes utilisent l’air pour transformer le glucose et l’oxygène de la photosynthèse en énergie pour alimenter leur croissance.

Sans air frais, les plantes de cannabis mourront littéralement de faim. Mais, avant que cela ne se produise, le manque de ventilation dans la boîte de culture créera un terrain propice aux agents pathogènes et aux parasites. Sans une bonne ventilation, l’air chaud et vicié s’accumule autour des plantes, créant un environnement chaud et humide dont raffolent de nombreux parasites et nuisibles.

Une bonne ventilation contribue à la réussite et à la santé de la culture en intérieur. Un apport constant d’air frais fournit aux plantes des niveaux adéquats de CO₂ et maintient l’humidité sous contrôle pour éviter que les moisissures ne deviennent un problème. Il est donc crucial de prêter attention à la recirculation de l’air pour la survie des plants de cannabis.

Lire aussi: Tailler le cannabis: pourquoi il est essentiel de le faire correctement

Il n’existe pas de solution standard pour assurer la recirculation de l’air dans le bac de culture

En fonction de la taille de la culture, la simple ouverture d’une fenêtre peut suffire à assurer la recirculation de l’air, tandis que les opérations de grande envergure nécessiteront inévitablement des ventilateurs et des extracteurs.

Si les plantes sont cultivées à l’extérieur, il n’y a pas lieu de s’inquiéter: dans ce cas, l’air frais est abondant. Mais, si nous passons à la culture en intérieur, une autre façon de fournir cet air contenant à la fois de l’oxygène et du CO₂ pour nos plantes est nécessaire.

Une seconde raison, tout aussi importante, pour la ventilation est l’évacuation de la chaleur. Lorsque la température devient trop élevée, la croissance est entravée: dans un environnement excessivement chaud, la plante peut connaître un état qui, pour nous les humains, est celui de la fièvre, réduisant le flux de sève et provoquant un retard de croissance.

Il n’existe pas de solution standard pour le rafraîchissement de l’air et les besoins dépendent largement du volume de l’espace de culture mesuré en mètres cubes. En principe, l’ensemble de l’espace de culture doit être rafraîchi toutes les 2 à 3 minutes.

Des bocaux avec des plants de cannabis cultivés à l'intérieur

Ventilation électrique ou manuelle? Le choix dépend de la taille de la culture

Les plantes synthétisent les nutriments à partir du dioxyde de carbone et de l’eau pendant la photosynthèse, mais dans un système de culture en intérieur, cette ressource importante peut finir par s’épuiser. Un apport ininterrompu d’air frais provenant de l’extérieur permet aux plantes d’obtenir le CO₂ dont elles ont besoin pour continuer à produire des aliments. Le maintien de niveaux optimaux de dioxyde de carbone favorise ensuite la croissance et le rendement des cultures.

Il ne faut pas non plus oublier que, par la transpiration, les plantes rejettent de l’eau dans l’atmosphère. Ce processus peut rendre humide une boîte de culture mal ventilée, la transformant en un lieu de reproduction pour les parasites. L’environnement humide entraîne également une augmentation de la température, ce qui affaiblit potentiellement la culture.

Un système de ventilation efficace est capable d’expulser l’excès d’humidité tout en maintenant un sol adéquat pour encourager les racines des plantes à absorber l’eau riche en nutriments. La culture sera ainsi plus saine.

En plein champ, le vent souffle sur les plantes et le balancement les aide à construire une tige qui peut les soutenir, même lorsqu’elles portent des fruits ou des graines. Un système de ventilation permet de recréer cette dynamique pour aider les plantes à soutenir leurs pousses au fur et à mesure de leur maturation.

Pour obtenir ces avantages, un système de ventilation doit stabiliser les niveaux de température et d’humidité et fournir aux plantes le CO₂ nécessaire à la photosynthèse.

Il existe principalement deux possibilités pour favoriser la recirculation de l’air:

  • Avec la ventilation manuelle, il est possible de couvrir un espace où il y a peu de plantes, permettant à la culture d’avoir accès à l’air frais quelques heures par jour. Dans ce cas, il suffit de laisser une porte ou une fenêtre ouverte pendant un certain temps et, si cela ne suffit pas, vous pouvez toujours faire un test olfactif: si vous entrez dans la pièce et sentez une odeur de renfermé, vous pouvez être sûr qu’il est temps d’ouvrir une ou deux fenêtres et de rafraîchir l’air manuellement.
  • La ventilation électrique, quant à elle, implique l’utilisation d’un appareil fonctionnant à l’électricité, allant du simple ventilateur de salle de bains aux ventilateurs industriels, en fonction de la taille de l’espace et du nombre de plantes.

Lire aussi: Les “edibles” au cannabis: ce qu’ils sont et quels sont leurs effets sur le corps humain

Une ventilation insuffisante? Cela pourrait contrarier les efforts des cultivateurs

Dans cet article, nous avons examiné l’un des aspects clés qui rendent possible la culture du cannabis en intérieur, à savoir la ventilation. C’est un aspect très important à prendre en compte pour ceux qui décident de cultiver leurs propres plantes de chanvre dans un pays où cette activité est autorisée par la loi.

Si la circulation de l’air n’est pas assurée, les efforts du cultivateur risquent d’être vains, car les plantes sont sensibles aux parasites et plus sujettes aux maladies. La ventilation dépend également de la taille de la chambre de culture. Si ouvrir les fenêtres quelques heures par jour peut suffire pour les petites chambres de culture, il est parfois indispensable d’investir dans un système d’échange d’air mécanique, c’est-à-dire un système de ventilation électrique.

Si le monde du cannabis vous fascine, rendez-vous sur notre site Sensoryseeds.fr. Vous y trouverez de nombreux produits et des faits intéressants sur la marijuana.