Les 5 erreurs les plus fréquentes dans la culture de la marijuana à floraison automatique.

CULTURE DE Les graines AUTOFLORAISON

Les erreurs à éviter dans la culture de la marijuana autofloraison.

La culture de la marijuana autofloraison peut sembler être une procédure très simple, car les graines autofloraison peuvent produire des plantes très résistantes aux parasites, aux intempéries et aux basses températures. En fait, ce qui est facile, c’est de maintenir en vie des plants de marijuana autofloraison… Mais pour obtenir une bonne récolte, il faut travailler dur.

Il y a notamment cinq erreurs particulières à éviter pour que la récolte soit vraiment rentable. Aujourd’hui, nous voulons vous parler de ces erreurs, mais rappelez-vous : en France, la culture du cannabis est un délit (bien qu’il s’agisse d’un délit administratif), c’est pourquoi cette étude est uniquement à titre d’information et ne veut en aucun cas promouvoir la culture des graines de cannabis.

Êtes-vous prêt ? Alors, poursuivez la lecture !

1) Erreur dans la culture de la marijuana autofloraison : la traiter comme s’il s’agissait de cannabis à floraison saisonnière.

graine autofloraison en intérieur

Les plantes nées des graines autofloraison ont une génétique spéciale qui leur permet de fleurir non pas en fonction de la photopériode, mais en fonction de leur âge. Cela signifie que la règle des 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité ,qui s’applique pendant la floraison des plantes de cannabis “normales” ne s’applique pas et que, contrairement à ces dernières, les plantes “autofloraison” ne fleurissent pas selon les saisons.

Il est plutôt important que les plantes de cannabis autofloraison reçoivent autant d’heures de lumière que possible : ce système favorise une récolte riche et satisfaisante. Habituellement, les producteurs de cannabis éclairent les plantes à floraison automatique à partir de 18 heures par jour, et même les éclairent 24 heures sur 24.

Laisser les plantes autofloraison dans le noir trop longtemps ne sert qu’à compromettre la récolte.

Qu’en est-il de la culture en plein air ?

Dans ce cas, il est nécessaire d’évaluer les mois au cours desquels les graines de canabis autofloraison sont plantées : la meilleure période est à partir de fin mars, lorsque les jours commencent à s’allonger.

Lire aussi : Comment semer la marijuana dans le meilleur sol possible : 5 choses que vous ignorez sur la relation entre le sol et la germination.

2) Erreur dans la culture de la marijuana autofloraison : la transplantation.

Les plants de marijuana à floraison automatique n’aiment pas être rempotés. Il n’est pas rare de les déplacer de pot en pot pendant leur croissance, en utilisant des récipients de plus en plus grands pour donner plus d’espace aux racines.

Cela ne doit pas être fait pour les plantes de cannabis à floraison automatique : leur croissance est si rapide qu’il serait préférable de ne pas les déplacer pendant la saison de croissance. Il est conseillé d’utiliser un grand pot immédiatement après la germination ou, si possible, de planter les graines autofloraison dans un récipient adapté au développement complet de la plante (ou directement dans le sol).

3)Erreur dans la culture de la marijuana autofloraison : arroser trop (ou pas assez).

l'arrosage de semences autofloraison en plein air

Après la germination des graines autofloraison, il est impératif que les cultivateurs ne tombent pas dans une autre erreur, à savoir arroser excessivement les plants de cannabis. Les plantes de cannabis autofloraison préfèrent un mode d’arrosage dans lequel le sol passe de très humide (jamais trempé) à presque sec (mais jamais complètement, car les racines s’abîment très rapidement).

Il est très important de ne pas “noyer” le plant, surtout pendant les premiers jours de la phase végétative, quand il est encore en plein développement et donc très fragile.

La meilleure technique ? Arroser les plantes autofloraison tous les jours, sans dépasser, plutôt que de remplir le pot d’eau et de ne pas arroser pendant plusieurs jours.

4) Erreur dans la culture de la marijuana autofloraison : trop fertiliser les plantes.

Comme vous pouvez l’imaginer, les nutriments jouent un rôle clé dans la culture du cannabis, mais là encore, il est important de ne pas trop fertiliser (et de choisir les bons engrais). Les plantes autofloraison poussent mieux lorsqu’elles se nourrissent d’engrais organiques légers, et lorsqu’elles reçoivent les bonnes substances au bon moment.

Les substances essentielles sont principalement les suivantes :

  • Azote
  • Potassium
  • Phosphore
  • Magnésium

Dans la phase végétative, les plants de marijuana à floraison automatique ont besoin de plus d’azote que les autres substances, dans la phase de préfloraison, ils ont besoin de plus de phosphore et dans la phase de maturation, de plus de potassium.

Il est important d’utiliser les bons produits et surtout de ne pas acheter d’engrais chimiques, car ils peuvent endommager les plantes et compromettre la qualité des fleurs.

Lire aussi : Est-il sûr d’acheter des graines de cannabis en ligne ? 3 garanties essentielles pour dormir sur ses deux oreilles.

5) Erreur dans la culture de la marijuana autofloraison : mauvaise période de récolte des fleurs.

Pour obtenir une bonne récolte, il est essentiel non seulement d’adopter les bonnes méthodes de culture, mais aussi de récolter les boutons de cannabis autofloraison au bon moment. Habituellement, le moment idéal pour la récolte est celui où les trichomes sont ambrés à 50 ou 70%.

Si les fleurs sont récoltées trop tôt ou trop tard, elles risquent d’avoir une teneur en cannabinoïdes extrêmement faible (et l’odeur et le goût ne sont certainement pas optimaux). Avec le cannabis, il faut toujours attendre le moment idéal ; l’avantage de l’autofloraison est que les bourgeons sont prêts à être récoltés environ 10 semaines après la germination des plantes, ce qui est beaucoup plus court que le cannabis saisonnier !

En conclusion

Ce que vous avez lu aujourd’hui, ce sont des données à titre d’information : nous ne voulons absolument pas vous pousser à cultiver du cannabis et donc à commettre une infraction.

Bien sûr, si vous vivez dans un pays qui autorise la culture de la marijuana à des fins personnelles, vous pouvez mettre en pratique les connaissances que vous avez acquises, mais si vous êtes en France, vous enfreindriez la loi.

Ce que vous pouvez faire, c’est acheter des graines de cannabis de collection. Qu’attendez-vous ? Consultez notre catalogue avec les meilleures graines autofloraison, graines féminisées et graines à floraison rapide sur Sensoryseeds.fr !