Cannabis pour usage personnel: la possession et la culture constituent-elles une infraction?

La possession et la culture de cannabis pour usage personnel constituent-elles une infraction ?

Voici ce que dit la loi sur la culture de l’herbe à domicile et sa possession pour un usage personnel

L’une des principales préoccupations concernant le cannabis est son utilisation personnelle et les implications juridiques pour les personnes prises en possession de marijuana. Connaître les réglementations régissant la culture et la possession de produits à base de chanvre est important pour ceux qui ont une passion pour cette plante, même pour ceux qui ne l’utilisent pas, mais achètent des graines autofloraison pour collection sur notre boutique en ligne SensorySeeds.

Dans les lignes qui suivent, vous découvrirez ce que dit la législation italienne sur la possession de cannabis, quelle est la limite légale pour l’usage personnel et dans quels cas la culture n’est pas punie.

De l'herbe dans la maison

Cannabis pour usage personnel: législation et sanctions

En Italie, la loi sur la possession de produits dérivés de la culture de graines de cannabis stipule que la possession dans le but de vendre constitue une infraction pénale. Toutefois, la prise ou la possession de cannabis pour un usage personnel n’est pas considérée comme un crime. Toutefois, cela ne signifie pas que les personnes trouvées en possession de marijuana ou prises en flagrant délit de consommation n’en subissent pas les conséquences.

Bien que le cannabis pour usage personnel ne soit pas une infraction pénale, le fait de le prendre et d’en être en possession est une infraction administrative. Cela implique non seulement la saisie du produit incriminé par les autorités, mais aussi des sanctions administratives. Par exemple, à la suite de cette infraction, la préfecture peut décider de suspendre ou d’empêcher l’obtention de certains documents tels que:

  • passeport;
  • permis d’armes à feu;
  • permis de conduire;
  • un permis de séjour à des fins touristiques.

Pas seulement: si vous êtes pris en possession d’herbe au volant, votre permis de conduire peut vous être retiré et votre véhicule peut être arrêté s’il s’agit d’un cyclomoteur.

La durée de la suspension ou de la déchéance susmentionnée est nettement plus courte pour le cannabis que pour les autres drogues: selon le cas, les autorités peuvent appliquer des sanctions pour une période allant d’un mois à un an. Par ailleurs, en cas de récidive, la préfecture peut inviter la personne prise en possession de cannabis à suivre un stage de réinsertion.

Lire aussi: Quel est le meilleur terreau pour la culture du cannabis?

Combien de grammes d’herbe pouvez-vous conserver pour votre usage personnel?

Contrairement au cas du deal, la possession pour usage personnel n’est donc pas poursuivie. Il convient toutefois de clarifier une chose: le fait de posséder de l’herbe pour son propre usage n’est pas synonyme d’impunité pénale. En effet, les autorités distinguent la possession pour le deal de la possession pour usage personnel en fonction de la quantité de produit trouvée.

En ce qui concerne le cannabis, la limite maximale autorisée pour l’usage personnel est de 500 mg de THC (principe actif psychoactif présent dans la plante).
Que cela signifie-t-il? Cette marijuana, une fois testée, ne doit pas dépasser cette concentration de tétrahydrocannabinol, qui est généralement contenue dans 3 à 5 grammes.

Attention toutefois: le poids et la quantité de principe actif ne sont pas les seuls paramètres pris en compte par la police ou toute personne effectuant un contrôle. Une personne trouvée en possession de cannabis ostensiblement pour son usage personnel peut faire l’objet de contrôles supplémentaires si elle possède du matériel d’emballage ou tout autre élément pouvant mener à la vente.

Quelles sont les peines encourues pour la possession de cannabis à des fins personnelles ?

La culture du chanvre à des fins personnelles: quand ne constitue-t-elle pas une infraction pénale?

À l’exception des plantations de cannabis thérapeutique et léger, dont la culture est autorisée aux personnes habilitées par les autorités compétentes, la culture du chanvre en Italie est une infraction pénale. Toutefois, à la suite d’un arrêt de la Cour suprême de cassation (numéro 20389/21), de nouveaux scénarios se sont ouverts concernant la culture domestique à des fins personnelles. Cet arrêt stipule en effet que les conditions ne sont pas réunies pour sanctionner une personne qui fait pousser un petit nombre de plantes de chanvre chez elle (ou dans un espace privé).

Outre le nombre de plantes, l’impunité du cultivateur est également influencée par d’autres facteurs tels que:

  • la concentration du principe actif psychotrope;
  • l’absence de produits d’emballage;
  • l’absence de substances coupantes et de matériel de pesage;
  • la nature rudimentaire des techniques de culture.

Par conséquent, si une culture à usage privé était découverte par les autorités et répondait à ces paramètres, elle pourrait être citée et éviter à la personne concernée des poursuites pénales.

Lire aussi: Le cannabis comme remède à la douleur chronique: tout ce que vous devez savoir

En conclusion

Après avoir lu cet article, vous comprendrez mieux dans quels cas l’État italien considère la culture et la possession de cannabis pour usage personnel et comment elles sont punies. Toutefois, n’oubliez pas que les graines de cannabis ne contiennent pas de principes actifs médicamenteux, de sorte que leur vente et leur possession ne constituent pas un délit.

Si vous êtes passionné par le cannabis et que vous souhaitez collecter les meilleures graines de cannabis, qu’elle soient graines féminisées, graines à floraison rapide ou à autofloraison, visitez notre boutique SensorySeeds.