Pourrait-on être allergique au cannabis ? Voici la réponse

L'allergie au chanvre existe-t-elle ?

L’allergie au chanvre existe-t-elle ? Et si oui, comment se manifeste-t-elle et peut-elle être reconnue ? Voici tout ce que vous devez savoir

Comme il est facile de trouver des bourgeons de chanvre léger et des graines de marijuana en ligne, nous entendons de plus en plus parler des avantages et des effets secondaires possibles de cette plante.

En particulier, certaines personnes se sont demandées si l’on pouvait être allergique au cannabis et quels étaient les symptômes les plus courants.

Par exemple, les démangeaisons après avoir fumé sont-elles une réaction allergique ?

Qu’en est-il de l’urticaire après la prise de CBD ?

Dans cet article, nous répondrons aux questions les plus courantes sur le sujet, afin que vous puissiez, vous aussi, y voir plus clair sur l’allergie au chanvre.

Comprimés antihistaminiques contre l'allergie

Dans quels cas une réaction allergique au cannabis peut-elle se produire ?

Ces dernières années, l’industrie du cannabis a évolué et le cannabis n’est plus seulement considéré comme un synonyme de “défonce et d’illégalité”.

De plus en plus de personnes sont conscientes des bienfaits que les graines, l’huile, les terpènes et les cannabinoïdes contenus dans la plante de cannabis peuvent avoir sur le corps humain.

Cependant, comme de nombreuses autres plantes, aliments et substances, le cannabis peut déclencher des réactions allergiques chez certaines personnes.

Les symptômes typiques d’une allergie au cannabis peuvent survenir après avoir fumé l’herbe ainsi qu’à d’autres moments.

Voici les principales :

  • si vous entrez en contact avec les fleurs, la résine ou l’huile de la plante ;
  • si vous ingérez de l’huile de CBD ;
  • si vous ingérez de l’huile de chanvre à usage alimentaire ;
  • lors de la consommation de produits alimentaires à base de chanvre, de ses graines ou de ses protéines.

Outre la manière dont on ingère ou entre en contact avec le chanvre, il faut également tenir compte d’un certain nombre de risques associés au développement d’une allergie.

Par exemple, les personnes qui consomment de grandes quantités de cannabis, celles qui souffrent d’autres allergies et celles qui vivent près d’une plantation de marijuana sont beaucoup plus susceptibles de présenter des symptômes allergiques. Tout comme pour les personnes allergiques aux graminées, l’exposition au pollen de cannabacées peut aussi affecter la santé des personnes sensibles.

Par exemple, le THC (tétrahydrocannabinol) se comporte comme un allergène chez certaines personnes, de sorte que la consommation de variétés de chanvre contenant des niveaux élevés de THC augmente la probabilité de se sentir malade.

Lire aussi : Exposition au soleil du chanvre : le soleil direct est-il recommandé ?

Réactions au cannabis : les symptômes (même les plus graves)

Les symptômes de l’allergie au chanvre apparaissent généralement 20 à 30 minutes après qu’une personne a été exposée à la plante ou à un dérivé du chanvre.

Les réactions allergiques les plus courantes sont les suivantes :

  • des yeux rouges, larmoyants et qui démangent ;
  • éternuements, écoulement nasal, congestion nasale et rhinite ;
  • des difficultés à respirer ;
  • irritation de la gorge ;
  • une toux sèche ;
  • nausées et vomissements ;
  • des crampes abdominales ;
  • des éruptions cutanées, un gonflement sous-cutané et/ou une peau sèche qui démange.

Les symptômes que nous venons d’énumérer ne peuvent se produire que dans une mesure limitée, et leur apparition dépend autant de la sensibilité de chaque individu que de la quantité de cannabis consommée ou du moment de l’exposition à la plante.

En outre, les réactions allergiques dans la région abdominale se produisent habituellement après l’ingestion d’aliments contenant du cannabis ; les réactions cutanées se produisent après avoir touché la plante ; et les symptômes oculaires et respiratoires se produisent généralement après un contact avec le pollen ou après avoir fumé de la marijuana.

C’est tout ? Ou bien peut-il y avoir des conséquences plus graves ?

Bien que les cas soient très rares, l’allergie au cannabis peut également entraîner des réactions beaucoup plus graves, comme l’anaphylaxie.

Dans ce cas, les symptômes sont soudains et très intenses et, si l’on n’agit pas rapidement, ils peuvent conduire à un état de choc potentiellement mortel.

C’est alors qu’il est important de demander une aide médicale dès que possible :

  • en cas de problèmes respiratoires (essoufflement, manque de souffle, etc.) ;
  • un rythme cardiaque faible ou rapide ;
  • des vertiges, des évanouissements et une pression sanguine anormale ;
  • urticaire, rougeurs, gonflement de la peau et démangeaisons ;
  • crampes abdominales et vomissements.
Yeux larmoyants et nez qui coule en raison d'une allergie au chanvre

Comment savoir si vous êtes allergique au cannabis ?

Dans de nombreux pays du monde, la consommation de marijuana est encore illégale, de sorte que de nombreux consommateurs, craignant les conséquences, ont évité de consulter un médecin pour des symptômes allergiques. Par conséquent, les allergies au cannabis sont encore sous-diagnostiquées et difficiles à détecter.

Mais, comment déterminer avec certitude si l’on est ou non allergique au chanvre ?

Pour qu’un médecin puisse poser un diagnostic d’allergie au chanvre, il a besoin d’informations aussi détaillées que possible.

En ce sens, il serait utile que la personne soupçonnée d’être allergique à cette plante note quotidiennement dans un journal toutes ses habitudes et ses symptômes.

De cette façon, le médecin est capable d’évaluer l’évolution des symptômes pour voir si le cannabis en est la cause ou non.

Si les signes évoquent le cannabis ou la consommation de ses dérivés, le médecin peut prescrire un examen appelé “skin prick test”, qui consiste à injecter sous la peau une solution contenant du cannabis. L’apparition d’une éventuelle éruption cutanée confirmera l’allergie.

D’autres fois, cependant, il est nécessaire de soumettre le patient à plusieurs tests, notamment des analyses de sang.

Lire aussi : Excès d’eau dans le chanvre : symptômes pour comprendre si une difficulté est survenue

En conclusion

Comme nous l’avons vu, l’allergie au cannabis existe et peut se manifester sous des formes plus ou moins intenses. Pour éviter toute réaction grave, lorsque vous soupçonnez que vous êtes allergique à la plante, il est important de surveiller tous les symptômes et de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Si vous avez apprécié cet article, que vous êtes un passionné de cannabis et que vous aimez vous informer de tout ce qui concerne cette plante aux propriétés extraordinaires, nous vous invitons à lire les autres articles de notre blog SensorySeeds.

De plus, si vous appréciez de collectionner les graines de canabis des meilleures variétés, visitez les sections de notre e-shop : le choix de graines autoflorissantes, féminisées et à floraison rapide est vaste. À bientôt !