Champignons sur le cannabis : ce qu’ils sont et comment les éviter

Que sont les champignons du cannabis et comment les obtenir

Apprenez-en davantage sur les champignons nuisibles au chanvre : découvrez quels sont les plus dangereux et comment les producteurs de chanvre expérimentés tentent de les éviter.

Les champignons sont des microorganismes silencieux et dangereux qui, lorsqu’ils trouvent les conditions les plus favorables à leur propagation, peuvent endommager toute une plantation de cannabis en un rien de temps.

Les cultivateurs de cannabis savent qu’à partir du moment où les graines de marijuana sont plantées jusqu’à la floraison des plantes, il est très important d’éviter de s’en approcher et d’essayer de prévenir leur apparition.

Mais, quels sont les champignons les plus dangereux pour les plantes de chanvre ?

Et, comment les prévenir ?

Voici tout ce que vous devez savoir sur les champignons du cannabis.

Plantation de cannabis sans champignons

Champignons de cannabis : quand ils apparaissent et comment les prévenir

Comme tous les champignons, ceux qui infestent les plantations de chanvre aiment les environnements humides, chauds et mal ventilés.

La première étape pour éviter leur apparition est de concevoir un bon plan de prévention. Comment ?

Les producteurs de chanvre qui cultivent en intérieur ont de bien meilleures chances de se protéger contre les champignons.

Une bonne stratégie consiste à désinfecter tous les ustensiles, objets et surfaces qui entreront en contact avec les plantes, dès la phase de germination des graines de cannabis.

De même, pendant la phase de végétation et de floraison, il est important de maintenir toute la zone de culture parfaitement rangée et propre. Veillez à éliminer tout résidu organique et nettoyez les surfaces avec une solution d’eau de Javel et d’eau ou un fongicide. Il serait également préférable d’entrer dans la salle de culture en portant des vêtements propres (pour éviter de transporter des spores fongiques de l’extérieur).

En plus de tout cela, il est important de surveiller le taux d’humidité, de s’assurer que le système de ventilation permet une circulation adéquate de l’air dans la pièce et, bien sûr, de faire attention à ne pas trop arroser.

Les cultivateurs de chanvre en plein air ne peuvent contrôler ni la température ni le taux d’humidité (également parce que les plantes sont exposées à la pluie) ; cependant, ils peuvent garder la zone de culture propre et bien rangée.

En culture extérieure également, il est essentiel d’éliminer rapidement les restes organiques des plantes, qui se déposent périodiquement sur le sol, pour éviter qu’ils ne deviennent un réceptacle pour les germes, les bactéries et les spores fongiques.

Lors de la plantation de tous les spécimens de chanvre, il est également important de veiller à laisser suffisamment d’espace pour leur croissance, afin que suffisamment d’air puisse circuler entre chaque plante. Et, encore une fois, la propreté de l’équipement ne doit pas être négligée.

Enfin, dans les plantations intérieures et extérieures, des fongicides peuvent être utilisés à titre préventif. Il en existe différents types sur le marché, chimiques, organiques et biologiques (propolis, macérat d’ortie, etc.).

Lire aussi : Plantes mères de cannabis : ce qu’elles sont, avantages et sélection

Quels sont les champignons les plus nuisibles pour le chanvre ?

Après avoir expliqué comment prévenir l’apparition de champignons, vous voulez probablement savoir lesquels sont les plus menaçants pour les cultures de cannabis. En réalité, il y en a beaucoup : il y a le Pythium, le Fusarium, et bien d’autres.

Dans les prochaines lignes, cependant, nous voulons vous en dire plus sur les trois plus courantes.

Commençons.

Oïdium

L’oïdium est un champignon connu de la plupart des agriculteurs, et pas seulement des producteurs de cannabis.

Elle ressemble à une poudre blanche qui se répand sur le dessus et le dessous des feuilles et parfois dans la tige de la plante. Il se produit surtout dans les cultures en plein air, où il est plus compliqué de maintenir le taux d’humidité à distance.

√Il est important de combattre l’oïdium du chanvre dès qu’il est repéré : autant parce qu’il se propage très facilement, que parce qu’il est important qu’il n’atteigne pas les membranes cellulaires de la plante. Il est important d’utiliser des fongicides puissants et de couper les parties affectées de la plante.

Botrytis

Le champignon botrytis apparaît principalement dans les plants de chanvre qui ont déjà été attaqués par des chenilles.

Les chenilles font des trous dans les bourgeons, où leurs excréments et beaucoup d’humidité sont déposés. Ces facteurs favorisent le développement du champignon et font que les fanes commencent à pourrir de l’intérieur et deviennent brunes.

Malheureusement, lorsqu’il s’agit du botrytis du chanvre, il y a peu de remèdes. Ce champignon se propage très rapidement et, lorsque vous vous en rendez compte, il est souvent trop tard, ce qui vous oblige à jeter la majeure partie de votre récolte.

Si vous vous rendez compte de sa présence, il est conseillé de retirer immédiatement les branches touchées, afin que les spores de ce parasite n’atteignent pas les plantes environnantes. Les fongicides ne sont pas toujours efficaces.

La meilleure tactique reste la prévention, mais outre la régulation de la température et de l’humidité (lorsque cela est possible), il est également important de décourager l’invasion par les chenilles, qui ouvrent la voie à ce champignon.

Feuille de chanvre endommagée par les champignons

Mildiou

Le mildiou est également très fréquent dans les plantations de cannabis. Ce champignon se propage très rapidement, et se manifeste par l’apparition de taches brunes et jaunâtres, principalement sur les jeunes feuilles. En se propageant, il a tendance à faire pâlir le vert des plantes et à faire tomber les feuilles, jusqu’à ce que la plante meure.

Le mildiou prolifère généralement lorsque l’humidité ambiante dépasse 50 %. C’est pourquoi il est important de contrôler les paramètres environnementaux à l’aide de déshumidificateurs et de ventilateurs (à l’intérieur, bien sûr) pour prévenir son apparition.

En culture extérieure, il est recommandé d’utiliser des fongicides systémiques et de contact.

Lire aussi : L’agriculture verticale : caractéristiques, avantages et inconvénients

En conclusion

Comme nous l’avons vu dans cet article, les champignons peuvent constituer une menace sérieuse pour les plantations de cannabis. Ce sont des ennemis invisibles qui, après leur apparition soudaine, se propagent souvent à la vitesse de la lumière, compromettant des cultures entières.

La clé pour les combattre est toujours la “prévention”, mais malheureusement, cela ne suffit pas toujours.

Après cette information approfondie, rappelant que la culture du chanvre n’est pas légale en Italie, nous profitons de l’occasion pour vous inviter à visiter notre magasin Sensoryseeds.

Dans notre boutique, spécialisée dans la vente de graines de cannabis en ligne, vous trouverez un large éventail de produits à collectionner.

Choisissez ceux que vous préférez et recevez-les dans le confort d’un paquet anonyme à domicile. Nous vous attendons !