Les « strips » ou bandelettes de THC sublinguales : de quoi s’agit-il ? Clarifions le sujet !

Que sont les bandes de THC sublinguales ?

Beaucoup de personnes n’ont aucune idée de ce qu’elles sont, alors qu’elles constituent l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces de prendre du thc.

Les voies d’administration du cannabis sont nombreuses et agissent de différentes manières et à différents moments.

Dans cet article, nous verrons comment fonctionne la prise sublinguale de THC, dans les pays où sa vente est autorisée par la loi, et en quoi cette méthode diffère de l’ingestion et de l’orodispersion.

Des bandes de THC sublingual : que sont-elles et comment fonctionnent-elles ?

Les bandes de THC sont de petits films comestibles qui se dissolvent au contact de la muqueuse sublinguale. En termes simples, l’absorption sublinguale se produit en plaçant la substance sous la langue.

Elles sont disponibles dans différents parfums et avec différentes concentrations de THC (chaque bande contient en moyenne 10 mg de THC) ; elles peuvent également contenir du CBD.

Si l’on se réfère aux expériences des utilisateurs dans les pays où il est légal d’acheter des bandes de THC, il y aurait plusieurs avantages à cette façon de prendre du cannabis. Examinons les principales d’entre elles :

  • efficacité : elles entraînent une absorption immédiate du THC. Les molécules de cette substance se diffusent à travers la muqueuse buccale (le tissu mou sous la langue), et atteignent rapidement la circulation sanguine en traversant la barrière hémato-encéphalique, sans rencontrer les enzymes présentes dans le foie.
  • commodité et discrétion : elles se présentent sous forme de doses uniques (faciles à consommer) contenues dans un petit emballage discret. Les bandes de THC se fondent dans les bandes de menthe classiques et ne sentent pas l’herbe, ni ne ressemblent à son apparence en aucune façon.

Lire aussi : Des bourgeons en forme de pop-corn ? Voici ce que cela signifie et comment on peut l’éviter.

Les différences entre la prise sublinguale et orale de cannabis.

Huile de CBD prise par voie orale

L’administration orale et sublinguale passent toutes deux par la bouche, mais impliquent deux modes d’assimilation très différents

Les bandes de THC, tout comme les edibles, sont prises par la bouche. Cependant, elles impliquent des modes d’assimilation différents, ce qui peut être expliqué par le concept de biodisponibilité. Cette dernière, pour simplifier, correspond à la vitesse à laquelle le principe actif pénètre dans la circulation sanguine.

Les edibles ont une biodisponibilité plus faible, car le THC, avant d’entrer dans la circulation, passe par l’estomac, les intestins et le foie, qui agissent comme un filtre, ce qui a pour effet d’atténuer la force du principe actif ; en d’autres termes, le THC doit passer par le système digestif avant d’entrer dans la circulation sanguine et d’être transporté jusqu’au cerveau.

Les bandes sublinguales, en revanche, ont une biodisponibilité plus élevée. Ainsi, le principe actif est absorbé par l’artère sublinguale (où se trouvent des vaisseaux sanguins très capillaires), entrant dans la circulation plus rapidement que si elle était prise par voie orale. Ceci est dû au fait que les molécules du produit entrent dans la bouche, mais ne sont pas avalées et n’agissent donc pas par passage dans l’estomac et le foie.

Lire aussi : Pourquoi le cannabis pourrait être une aide précieuse pour sauver les abeilles ?

La différence entre la prise sublinguale et la prise orodispersée.

L’ingestion et l’orodispersion ne sont pas synonymes. Lorsque l’on parle d’orodispersion, on fait référence à une substance (comprimé ou préparation granulaire) qui se dissout dans la bouche et est ensuite avalée. Cela se traduit d’abord par une absorption rapide dans la bouche. Puis, avec l’ingestion, les molécules de la substance atteignent le système digestif alors qu’elles sont déjà dissoutes, ce qui facilite l’assimilation.

Bonbons fondants au cannabis

En ce qui concerne la biodisponibilité, l’orodispersion représente donc un moyen terme entre la prise sublinguale et l’ingestion : les molécules n’atteignent pas directement la circulation sanguine, devant passer par le système digestif et le foie, mais étant déjà dissoutes, elles sont assimilées plus rapidement que l’ingestion.

Bandes de THC sublinguales : pourquoi la prise sublinguale est plus efficace que les autres méthodes ?

En ce qui concerne, en particulier, le cannabis médical, la communauté scientifique s’oriente de plus en plus vers une utilisation par inhalation et sublinguale. On s’efforce d’éviter l’ingestion orale, car le métabolisme que subit le cannabis dans le foie le rend inefficace, et donc inopérant.

Parmi les voies d’administration approuvées par la loi italienne, les plus courantes sont celles qui impliquent l’absorption sublinguale ou orale de l’huile ou l’inhalation par des vaporisateurs autorisés. Il est interdit de fumer du cannabis à des fins médicinales.

Vous cherchez des informations sur les graines de cannabis commercialisées par SensorySeeds. Découvrez notre offre de graines de cannabis autofloraison.