Des bourgeons en forme de pop-corn ? Voici ce que cela signifie et comment on peut l’éviter.

Qu'est-ce qu'un sommet en forme de pop-corn ?

Ils ne diminuent pas la qualité du produit final, mais réduisent le rendement des cultures. C’est pourquoi les agriculteurs (dans les pays où la culture n’est pas interdite) veulent en avoir le moins possible.

La présence d’un trop grand nombre de bourgeons de pop-corn dans une plante de cannabis peut être un signe d’alerte quant à sa santé. Si les précautions nécessaires ne sont pas prises, le rendement de la culture peut être compromis.

Voyons donc quels sont les facteurs qui influencent le plus leur formation et quels sont les remèdes à adopter pour prévenir la croissance des têtes de pop-corn.

Lire aussi : Le cannabis pour les personnes âgées : peut-il vraiment être bon pour leur santé ?

Capsules de pop-corn : ce qu’elles sont et comment les utiliser

Les bourgeons de pop-corn (ou pop-corn buds) sont des inflorescences de cannabis sous-développées. Il s’agit donc de bourgeons peu compacts et de petite taille, qui n’ont pas achevé leur développement et sont donc moins denses et moins précieux que les bourgeons matures (bourgeons premium).

Seule l’apparence (et le poids) différencie les bourgeons popcorn, qui se développent dans la partie inférieure de la plante, des bourgeons premium, qui se développent dans les branches supérieures.

La connotation négative attribuée aux têtes de pop-corn par les cultivateurs de marijuana ne proviendrait donc pas de la qualité du produit, mais du faible rendement global de la récolte.

Dans les pays où il n’est pas interdit de cultiver de la marijuana, ces bourgeons sont principalement utilisés dans la production d’edibles, où l’apparence du cannabis n’a pas d’importance. Il est clair qu’il faudra utiliser plus de bourgeons de pop-corn pour obtenir la même quantité de principe actif que les bourgeons de marijuana classiques.

De plus, comme la qualité du produit reste la même (il s’agit simplement des plus petites pousses de la plante), les popcorns buds sont utilisés par les consommateurs de cannabis (là où c’est légal) pour le vaping, en raison de leur consistance, qui est moins dense que les inflorescences normales.

Bourgeons de cannabis

Têtes de pop-corn : quelles sont les causes ?

En général, les bourgeons petits et peu compacts sont le résultat d’une forme de stress subi par la plante, par exemple, des soins inadéquats. Les facteurs de stress les plus courants sont les suivants :

👉Chaleur excessive : lorsqu’un plant de cannabis subit un stress thermique, il y a une réduction du rendement de la récolte. En effet, la plante réagit à la chaleur en produisant des bourgeons peu denses, afin d’éviter la transmission de moisissures et d’autres agents pathogènes.

Par conséquent, si vous voulez empêcher la croissance des têtes de pop-corn, vous devez maintenir les températures en dessous du seuil de 25-30° C. Il est clair qu’il est plus difficile de contrôler les températures lors de la culture en plein air, ce qui explique pourquoi les têtes de pop-corn se développent plus fréquemment dans les plantations extérieures.

👉Un mauvais espacement entre les plantes : lorsqu’il y a trop de plantes dans un espace restreint, les rendements diminuent également. Pour éviter la croissance de plantes à la cime trop petite, il faut donc éviter la surpopulation, afin de garantir à chaque plante le sol et surtout la lumière dont elle a besoin pour se développer sainement.

👉Manque d’élagage : une croissance végétative excessivement luxuriante et volumineuse peut également priver les plantes de la lumière nécessaire en raison d’un ombrage excessif. La défoliation est tout aussi importante, car l’élimination des feuilles des branches inférieures permet de diriger les nutriments vers les bourgeons qui poussent sur ces branches.

👉Carence ou excès de nutriments : une irrigation/fertilisation trop faible ou trop importante peut nuire à la capacité de la plante à développer des bourgeons de qualité supérieure (c’est-à-dire des bourgeons plus gros et plus compacts).

Lire aussi : Quels sont les effets (réels) de la fumée passive de cannabis ?

Comment éviter les sommets en pop-corn ?

Bien que les grains de maïs à éclater ne compromettent pas la qualité de la récolte, certaines mesures doivent être prises pour les empêcher de se développer ou du moins pour limiter considérablement leur croissance.

Voyons donc quelques techniques d’élagage qui peuvent aider à réduire le nombre de têtes de pop-corn :

  • le lollipop : il s’agit de supprimer les branches de la partie inférieure de la plante juste avant la floraison. Cela laisse le bas de la tige découvert et renforce les sommets au sommet afin qu’ils puissent absorber tous les nutriments, y compris la lumière. Lorsqu’elle est coupée, la plante prend la forme classique d’une « sucette » qui donne son nom à cette pratique;
  • la taille principale : une autre technique de taille qui affecte potentiellement le rendement de la récolte. Dans ce cas, la tige principale est modifiée pour prendre la forme d’un « Y ». Le résultat de cette opération est similaire à celui obtenu par la technique décrite ci-dessus : des bourgeons gros et lourds au sommet et aucune ramification au bas de la plante;
  • écran de verdure (SCROG) : cette technique de culture utilise un filet pour diriger la croissance de la plante afin d’exploiter au mieux l’espace de culture et de maximiser l’exposition à la lumière. Là encore, les branches qui poussent sous le filet sont taillées ou enlevées pour aider la plante à concentrer son énergie sur les bourgeons situés au-dessus du filet, ce qui améliore la quantité et la qualité de la récolte.

Technique de culture SCROG

En conclusion

Dans les pays où la culture du cannabis est autorisée, les grains de pop-corn constituent un problème pour les cultivateurs, car ils réduisent le rendement de la récolte.

Nous avons vu quels sont les facteurs qui favorisent leur formation (chaleur excessive, surpopulation ou surcharge et carence ou excès de nutriments), puis nous avons identifié les remèdes les plus efficaces pour contrer leur développement et aider les producteurs à obtenir de meilleurs rendements.

Parmi les remèdes les plus courants figurent les techniques de taille et les méthodes de culture portant des noms curieux, tels que le lollipopping, main-lining ou screen of green.

Si vous êtes un passionné, jetez un coup d’œil à nos meilleures pièces de collection.

Et, continuez à suivre notre blog SensorySeeds.