Le système endocannabinoïde humain: ce qu’il est et comment il fonctionne (expliqué simplement)

Qu'est-ce que le système endocannabinoïde humain et comment fonctionne-t-il ?

Nous essayons de comprendre où se situe le système endocannabinoïde, quelles sont ses fonctions et comment il peut être stimulé

Si vous avez une véritable passion pour le cannabis, il y a de fortes chances que vous connaissiez déjà l’existence du système endocannabinoïde humain. Cependant, vous n’avez peut-être pas eu l’occasion d’approfondir le sujet, notamment parce que de nombreux articles sur Internet en traitent de manière trop spécifique et dans un langage extrêmement scientifique.

Dans les lignes qui suivent, nous allons essayer d’expliquer la nature et le fonctionnement du système endocannabinoïde de la manière la plus simple et la plus claire possible.

Qu’est-ce que le système endocannabinoïde et à quoi sert-il?

Il existe plusieurs systèmes biologiques dans le corps humain, chacun ayant des fonctions spécifiques. Par exemple, le système endocrinien assure la production et la libération d’hormones, tandis que le système immunitaire assure la défense de l’organisme contre les virus, les bactéries et autres microorganismes. Outre ces systèmes, il en existe un autre, un peu moins connu, mais très important: le système endocannabinoïde.

Il s’agit en fait d’une machine interne qui régule les fonctions vitales de l’homme en envoyant certains signaux aux cellules. Ce réseau de communication permet à notre organisme de maintenir un équilibre et aux processus cognitifs et physiologiques de base de se dérouler normalement. Parmi les aspects les plus importants que le système endocannabinoïde régule figurent la faim, le sommeil, l’humeur et la douleur.

Comment fonctionne le système endocannabinoïde

Comment fonctionne le système endocannabinoïde

Comment ce système fonctionne-t-il dans le corps? En gros, les éléments qui le composent et le font fonctionner sont au nombre de trois:

  • les cannabinoïdes;
  • les enzymes;
  • les récepteurs.

Les cannabinoïdes sont les molécules responsables de la transmission des informations aux cellules, et peuvent être de deux types: endogènes et exogènes.
Les premiers sont autoproduits par l’organisme et sont appelés “endocannabinoïdes“; les seconds se trouvent dans la composition chimique de certaines plantes, dont la plus célèbre est le cannabis et sont appelés “phytocannabinoïdes”. Les enzymes, quant à elles, ont pour mission de neutraliser les cannabinoïdes une fois qu’ils ont rempli leur rôle de messagers.

Entre les deux, cependant, il y a une étape très importante, car les cellules sont incapables de recevoir des signaux cannabinoïdes sans l’aide d’un autre élément fondamental: les récepteurs. Pensez aux cannabinoïdes comme à une station de radio qui doit envoyer un signal à différentes villes (les cellules): pour que ce signal soit fort et clair, il faut des antennes. Ici, dans le système endocannabinoïde, ces antennes sont appelées «récepteurs». Bien que l’on pense qu’il en existe trois types, la science n’a pu jusqu’à présent en découvrir que deux: les récepteurs CB1 et les récepteurs CB2.

Voyons où ils se trouvent.

Lire aussi: Le stress thermique chez le cannabis: comment reconnaître le problème et le résoudre?

Où sont situés les récepteurs CB1 et CB2?

Les premiers récepteurs découverts par les scientifiques (exactement en 1990) ont été les récepteurs CB1; leur présence a été constatée principalement dans la zone de l’encéphale. Cependant, bien que dans une moindre mesure, ils sont également présents dans d’autres parties du corps telles que les poumons, les reins, le foie et le système reproducteur.

En ce qui concerne les récepteurs CB2, en revanche, on a d’abord cru qu’ils étaient uniquement présents dans le système immunitaire, en particulier dans la rate. Toutefois, à la suite d’études, on a découvert qu’ils étaient également présents dans le système nerveux central, le côlon, le foie, le pancréas et les os.

Comment fonctionne le CBD

Comment stimuler le système endocannabinoïde: les effets du CBD

Comme nous l’avons dit, les cannabinoïdes sont produits par l’organisme pour réguler diverses fonctions. Toutefois, ce système peut présenter des failles lorsque la quantité de cannabinoïdes endogènes s’avère insuffisante pour maintenir un équilibre correct. Les conséquences de ces déséquilibres peuvent être:

  • troubles du sommeil et de l’appétit;
  • l’anxiété;
  • le stress;
  • des problèmes de digestion.

Dans ces cas, la prise de phytocannabinoïdes stimule le système endocannabinoïde et peut aider à rétablir la normalité. Les cannabinoïdes les plus connus présents dans la marijuana sont le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Il existe une différence substantielle entre ces deux molécules: la première a des effets psychotropes, la seconde non. Voyons donc quelles sont les propriétés du CBD et quels avantages il peut procurer.

Grâce à ses propriétés neuroprotectrices, le cannabidiol est capable d’atténuer les symptômes du stress oxydatif, tandis que ses propriétés anxiolytiques aident à réguler l’humeur et à atténuer les symptômes de divers états anxieux, notamment le syndrome de stress post-traumatique et les troubles obsessionnels compulsifs. Le CBD est un antiémétique naturel; par conséquent, sa consommation a également des effets positifs en ce qui concerne les difficultés digestives. Ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques le rendent très utile dans le traitement de la douleur. De plus, comme cet actif favorise la relaxation, il est un allié précieux pour les personnes souffrant d’insomnie.

Mais, ce n’est pas tout: outre ses effets en présence des affections énumérées ci-dessus, selon plusieurs études, le cannabidiol est également utile dans le traitement de maladies telles que l’épilepsie et la sclérose en plaques.

Lire aussi: Chanvre et carence en phosphore: quels sont les symptômes et les remèdes à ce déséquilibre nutritif?

En conclusion

La recherche scientifique est très active dans l’étude du système endocannabinoïde et des effets positifs du CBD sur le corps. On espère que des résultats de plus en plus encourageants apparaîtront au fil du temps concernant son utilisation à des fins thérapeutiques et récréatives, et que des progrès seront réalisés en matière de législation. En attendant, sachez que la culture du chanvre en Italie est illégale et que, bien que le commerce des graines de cannabis soit autorisé, il est interdit de les faire germer.

Par conséquent, les graines tels que les graines à floraison rapide, les graines autofloraison et les graines féminisées en vente sur SensorySeeds ne peuvent être achetées qu’à des fins de collection.