Quels sont les effets (réels) de la fumée passive de cannabis ?

Les véritables effets de la fumée secondaire du cannabis

Fumée secondaire de cannabis : voici les effets secondaires

Le fait de respirer la fumée secondaire de la marijuana a-t-il des conséquences ?

Selon certaines études, oui, il semble y avoir de sérieux risques pour la santé, mais sous certaines conditions.

Je suppose que vous vous demandez lesquelles, n’est-ce pas ?

Dans cet article, nous allons tenter d’apporter un éclairage sur cette question.

Le tabagisme passif au cannabis

Que se passe-t-il si une personne respire de la fumée secondaire de marijuana ?

Des études ont montré que, bien que cela soit possible, il est peu probable qu’une personne qui respire de la fumée secondaire de marijuana « plane ».

Pour être précis, l’euphorie qu’une personne sobre ressent en présence d’une personne sous l’influence de drogues récréatives est connue sous le nom d’euphorie de contact.

Cependant, cette possibilité peut augmenter si la personne est très proche d’une personne qui fume et surtout, si cette dernière consomme de la marijuana avec un niveau très élevé de tétrahydrocannabinol (THC).

Le THC est l’un des nombreux composés chimiques de la plante de cannabis, appelés cannabinoïdes, et est la substance qui provoque les effets psychoactifs de l’herbe.

Naturellement, un niveau plus élevé de THC signifie un effet plus puissant.

Si l’on se trouve dans une pièce peu ou pas ventilée, la probabilité qu’une personne se défonce à cause de la fumée environnante augmente aussi considérablement.

En bref, pour qu’un high de contact soit possible, il faudrait qu’une personne se trouve à proximité d’une personne qui fume de la marijuana très concentrée pendant une période prolongée dans un endroit mal ventilé.

Mais, quels pourraient être les effets secondaires possibles ?

Les personnes qui inhalent la fumée secondaire de la marijuana peuvent ressentir les effets secondaires suivants :

  • brûlure, démangeaison ou rougeur des yeux ;
  • la bouche sèche ;
  • les maux de tête ;
  • la toux ;
  • augmentation de l’appétit ;
  • accélération du rythme cardiaque ;
  • l’anxiété ;
  • euphorie ;
  • des vertiges ;
  • sensation de ralentissement du temps ;
  • l’agitation ;
  • paranoïa ;
  • la fatigue ;
  • la nausée.

Il est également possible qu’une personne exposée à des niveaux élevés de fumée de marijuana dans une zone non ventilée souffre de légers troubles de la mémoire et de la motricité, conséquences suffisamment graves pour que la conduite soit fortement déconseillée.

Lire aussi : 5 documentaires sur la marijuana que les amateurs ne doivent pas manquer

Le tabagisme passif au cannabis : les limites de l’étude des risques pour la santé

Si les effets de la fumée secondaire de cigarette sont bien connus, les experts ignorent grand-chose des risques sanitaires liés à la fumée secondaire de marijuana.

Les raisons ?

L’évaluation des risques potentiels du tabagisme passif présente certaines difficultés, dont la moindre n’est pas qu’il est illégal dans de nombreuses régions du monde, ce qui rend les études difficiles.

En outre, la puissance de la marijuana a évolué au fil du temps : les joints fumés par les hippies dans les années 1960 ne sont pas les mêmes que ceux fumés aujourd’hui.

Cela dit, plusieurs risques potentiels du tabagisme passif au cannabis ont été identifiés.

Dans une étude portant sur 43 enfants âgés de 1 mois à 2 ans admis dans des hôpitaux du Colorado de 2013 à 2015 pour une bronchiolite, des échantillons d’urine analysés pour détecter des métabolites de la marijuana ont révélé que 16 % des enfants présentaient un niveau détectable d’exposition à la fumée secondaire de marijuana.

Une autre étude a fourni une analyse préliminaire des résultats de santé des enfants vivant dans des foyers où l’on consomme de l’herbe ; la recherche a montré une association relativement forte entre le tabagisme intérieur au cannabis et les résultats de santé défavorables chez les enfants, ce qui indique la nécessité d’études supplémentaires sur les effets de la fumée secondaire.

Enfin, une étude de 2016 a examiné les effets du tabagisme passif chez les rats.

Les chercheurs ont constaté qu’après une minute d’exposition, la réponse de l’artère fémorale à l’augmentation du débit sanguin était altérée pendant 90 minutes, soit une durée nettement supérieure à celle de l’effet de la fumée de tabac passive (30 minutes « seulement »).

Ces résultats permettent de conclure que le tabagisme passif à la marijuana peut avoir des effets négatifs sur le cœur.

Les chercheurs doivent toutefois continuer à étudier ce phénomène avant de tirer des conclusions définitives.

Les effets du tabagisme passif au cannabis

Fumage passif de la marijuana : le rôle du THC

Les effets secondaires connus de l’exposition à la fumée secondaire du tabac, notamment les risques pour le cœur et les poumons, soulèvent la question de savoir si l’exposition à la fumée secondaire de la marijuana présente des risques similaires pour la santé.

Si elle est achetée illégalement, la marijuana contient bon nombre des produits chimiques et des substances cancérigènes que l’on trouve dans la fumée de tabac, sans parler du tétrahydrocannabinol (THC) qui, comme nous l’avons dit, est le composé responsable de la plupart des effets psychoactifs.

Il faut savoir, en effet, que le THC peut également être transmis aux nourrissons et aux enfants et que les personnes exposées à la fumée secondaire de marijuana peuvent ressentir des effets psychoactifs, comme l’euphorie.

Des études récentes ont révélé des liens étroits entre le fait de déclarer que quelqu’un dans la famille consomme de la marijuana (par exemple, un parent, un proche ou un soignant) et le fait que les enfants présentent des niveaux détectables de THC.

D’autres recherches montrent que la consommation d’herbe à l’adolescence peut affecter le développement du cerveau des enfants et entraîner des problèmes d’attention, de motivation et de mémoire.

Toutefois, des recherches supplémentaires sur les effets de la fumée secondaire de marijuana sont encore nécessaires, étant entendu que l’achat de cannabis illégal à teneur en THC supérieure à celle autorisée par la loi pourrait entraîner de graves conséquences juridiques et sanitaires.

Lire aussi : Existe-t-il une corrélation entre la psychose et la consommation de cannabis ?

Conclusions

Cet article avait pour but de faire la lumière sur les conséquences possibles du tabagisme passif à la marijuana. Comme nous l’avons vu, ce risque dépend largement de la durée du contact avec la personne qui en consomme et du type de cannabis.

S’il est riche en THC (il s’agit donc d’un produit acheté illégalement), il y a de fortes chances que la santé soit compromise.

C’est pourquoi il est important de toujours acheter auprès de détaillants professionnels et agréés tels que SensorySeeds, le leader du commerce électronique de graines de cannabis.

À bientôt !