Quels sont les symptômes de la carence en azote chez les plantes de cannabis et comment y remédier?

Carence en azote chez le cannabis : symptômes et remèdes

Peut sembler être un problème mineur, mais il pourrait compromettre irrémédiablement la récolte

L’une des principales causes des problèmes de santé des plantes est sans aucun doute les carences nutritionnelles.

Si vous avez commencé à cultiver du cannabis ou si vous envisagez de le faire — et que vous vivez dans l’un des pays où la loi l’autorise — ne commettez pas l’erreur de sous-estimer la carence en azote.

Ce nutriment est crucial pour la croissance et le développement des plantes, et une carence en la matière peut conduire à un affaiblissement progressif des plantes et à leur mort.

En outre, un apport insuffisant en azote réduira considérablement le rendement de votre culture, et il est bien connu que la principale raison de cultiver du cannabis est son précieux rendement.

Pouvez-vous imaginer la déception qui vous envahirait si, après des semaines passées à prendre soin de vos semis, ils jaunissaient complètement et mouraient juste avant de récompenser tous vos efforts? Un scénario terrible, qu’avec quelques astuces vous pourrez éviter.

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi il est crucial de ne pas sous-estimer l’apport en azote pendant la croissance de vos semis, comment reconnaître une carence et ce que vous faites potentiellement pour sauver votre cher cannabis.

Il est essentiel de ne pas sous-estimer l'approvisionnement en azote.

Pourquoi l’azote est-il si important dans la culture des plantes de cannabis?

L’azote est essentiel au bon développement des plantes.

L’une de ses fonctions est la formation de la chlorophylle, qui, comme vous le savez, est essentielle à la photosynthèse chlorophyllienne.

Grâce à ce processus, les plantes sont capables d’absorber l’énergie solaire et de la transformer en sève, un nutriment essentiel à leur survie et à leur croissance.

En outre, c’est également par la photosynthèse que la végétation absorbe le dioxyde de carbone du milieu environnant et le transforme en oxygène.

Comme vous pouvez le constater, la carence en azote peut être déterminante pour la vie des plantes.

L’azote est également l’un des éléments essentiels à la formation de plusieurs éléments utiles — ou plutôt, nécessaires — au développement des plantes: les acides aminés, les enzymes, la plupart des coenzymes et les cellules, pour n’en citer que quelques-uns.

Pour ces raisons, vous comprenez qu’il est vraiment fondamental de veiller à fournir à vos plantes la bonne quantité d’azote si vous ne voulez pas les voir dépérir progressivement.

La carence en azote est, en effet, responsable d’un ralentissement important de la croissance et d’une réduction considérable du rendement de vos cultures, dont le cannabis.

Lire aussi: Qu’est-ce que le pinène et quels sont les effets bénéfiques de ce terpène contenu dans le cannabis?

Mais, comment savoir si les plantes montrent des signes de carence en azote?

Le symptôme le plus facilement reconnaissable d’une carence en azote chez les plantes en phase végétative est clairement détectable en observant les feuilles.

Les signes de carence en azote sont détectables dans les feuilles.

Dans ce cas, ils présenteront plusieurs changements, tant au niveau de la coloration que de la forme. En parlant de couleur, si vous remarquez que les feuilles commencent à prendre des teintes vert pâle à jaune, j’ai de mauvaises nouvelles pour vous. Vous devez agir le plus rapidement possible pour éviter des conséquences beaucoup plus graves.

Le changement de couleur est le premier signe de cette carence car, comme je l’ai mentionné plus haut, l’azote a une corrélation directe avec la chlorophylle, qui est également responsable de la couleur vert vif typique des feuilles.

Si elle est négligée, la carence en azote entraîne une décoloration progressive du feuillage jusqu’à ce qu’il devienne complètement jaune, en commençant par les feuilles les plus anciennes.

Par la suite, elle peut conduire à un flétrissement progressif jusqu’à une véritable nécrose des tissus.

Cependant, la carence en azote peut également se produire pendant la phase de floraison. Dans ce cas, vous pouvez le détecter en observant les tiges, qui prennent une couleur violacée. En outre, vous remarquerez une progression très lente des fleurs et un feuillage faible et fin.

Un état avancé de carence en azote entraîne de graves conséquences, comme la perte totale de la récolte ou pire, la mort de la plante elle-même, et ce n’est certainement pas ce que vous espérez, n’est-ce pas?

Mais, la carence en azote n’affecte-t-elle que les feuilles?

Malheureusement non. Les conséquences de cette condition sont responsables de changements majeurs dans le système racinaire également, bien qu’il soit plus difficile de s’en apercevoir. Les racines ne sont pas accessibles visiblement!

Mais ne vous inquiétez pas. Là encore, les conséquences de l’état anormal des racines affecteront également les pousses. En y prêtant attention, vous pouvez donc vous en rendre compte à temps.

Plus précisément, un manque d’azote entraîne une croissance plus intensive des racines, qui s’étendent pour tenter d’obtenir les substances dont elles ont besoin. En conséquence de cette dépense d’énergie au niveau des racines, les pousses seront petites et faibles.

Saviez-vous que les racines réagissent également à un apport excessif d’azote? Dans ce cas, les racines vont réduire leur taille pour limiter leur absorption et éviter l’intoxication.

Si vous souhaitez découvrir comment résoudre le problème de la carence en azote, vous aurez vos réponses sous peu.

Comment résoudre la carence en azote?

Remédier aux dommages causés par un apport insuffisant d’azote est simple: il suffit de le compléter!

Il existe plusieurs possibilités et elles sont principalement divisées en engrais chimiques ou biologiques.

Les engrais chimiques prêts à l’emploi et disponibles dans le commerce agissent directement sur la plante en lui fournissant les substances dont elle a besoin.

En revanche, les engrais biologiques sont une autre affaire. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’intervenir sur la plante, mais plutôt sur l’environnement dans lequel elle pousse, en créant les conditions idéales pour son bon développement.

Pour une culture biologique du cannabis, cette méthode est certainement la seule possible. Les engrais chimiques, en effet, contiennent de l’azote sous forme de nitrate ou d’ammonium.

Bien sûr, il s’agit de produits qui, étant prêts et immédiatement applicables, permettent de gagner du temps et de l’énergie, mais pourquoi recourir à des produits chimiques alors qu’il existe des sources naturelles d’azote dans la nature?

Voyons ensemble ce qu’ils sont:

  • le marc de café;
  • compost;
  • des légumineuses à cultiver à côté du cannabis. Cette catégorie de cultures a la capacité d’absorber l’azote de l’atmosphère et de le transformer en une forme biologiquement disponible;
  • le fumier et le guano des chauves-souris ou des volailles.

Lire aussi: Comment savoir quand le cannabis est prêt et mature? 3 conseils pour décider du moment de la récolte du cannabis

En conclusion, comment savoir si les plantes de cannabis souffrent d’une carence en azote?

Les carences en éléments nutritifs sont un fléau majeur dans la culture des plantes.

En particulier, un faible apport en azote peut gravement affecter le développement de vos plants de cannabis et, par conséquent, leur rendement.

Dans le cas où vous remarquez que les feuilles ont commencé à jaunir, veillez à compléter l’azote du sol avec des engrais chimiques disponibles dans le commerce ou envisagez des alternatives organiques comme le compost ou le guano de chauve-souris.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le monde du cannabis, consultez notre site Sensoryseeds.fr pour trouver les meilleures graines de cannabis à collectionner.