Cannabis et dopamine : comment interagissent-ils ?

Comment le cannabis et la dopamine interagissent

Le système de récompense qui influence nos décisions.

Vous connaissez cette sensation de plaisir qui vous donne envie de rechercher un stimulus encore et encore ?

Eh bien, en termes très simples, c’est ce que fait la dopamine.

La réaction qu’il déclenche dans notre corps peut influencer nos décisions quotidiennes, en fonction de ce que nous percevons comme agréable et satisfaisant.

Dans cet article, nous allons parler de la dopamine et en particulier de sa relation avec le cannabis.

Qu’est-ce que la dopamine ? Comment affecte-t-elle notre corps ?

La dopamine est un neurotransmetteur, une substance qui transmet les informations entre les neurones par l’intermédiaire des synapses. Ses principales fonctions peuvent être rattachées au système de récompense du cerveau et aux mouvements du corps humain.

Vu sous cet angle, le problème semble compliqué, mais il est en fait assez simple. La libération de cette substance détermine la façon dont nous choisissons d’agir dans notre vie quotidienne, définissant ce que nous percevons comme un comportement gratifiant ou non gratifiant.

En vérité, la dopamine est capable d’influencer les décisions que nous prenons en fonction de ce que l’on appelle le “système de récompense ».

Qu’est-ce que c’est ? Et, comment ce système fonctionne-t-il ?

Plusieurs facteurs influencent le comportement humain. Les principaux sont sans doute nos besoins fondamentaux : boire, manger, dormir et se couvrir. En plus de celles-ci, il en existe d’autres qui, lorsqu’elles sont satisfaites, génèrent une agréable sensation de plaisir. Ce sentiment s’appelle la récompense.

Femme buvant de l'eau pour satisfaire la sensation de soif

Alors, comment le cerveau reconnaît-il, sur un plan pratique, un comportement qui nous procure du plaisir ?

Par la dopamine, qui est responsable de la transmission du message. Pour donner un exemple simple, vous savez cette sensation d’appétit que vous ressentez lorsque vous êtes devant votre plat préféré ? Tout cela grâce à cette molécule, qui avertit les neurones que quelque chose de bon est sur le point de se produire.

Même histoire pour l’excitation sexuelle. Notre corps attend des sensations agréables comme récompense pour avoir adopté un certain comportement.

En plus d’influencer notre humeur du moment, la dopamine renforce le réseau de synapses entre les neurones et, ce faisant, le système de récompense nous pousse à adopter les comportements reconnus comme satisfaisants.

Ce mécanisme particulier a également joué un rôle clé dans l’évolution de l’homme : c’est peut-être le sentiment de récompense associé à la nourriture qui nous a permis de survivre en tant qu’espèce. L’absence d’un tel système aurait conduit nos ancêtres à souffrir de famine et même de mort.

Le système de récompense est donc capable de nous motiver à répéter des comportements que nous percevons comme agréables. Ce qu’elle ne fait pas, en revanche, c’est reconnaître si ces mêmes comportements sont positifs et constructifs pour notre organisme ou pas du tout.

Pour notre système, il n’y a pas de différence entre la récompense causée par le besoin physiologique de manger et la récompense causée par la consommation immodérée de sucreries, par exemple.

Le même argument s’applique au cannabis et à ses effets. L’expérience psychotrope de la consommation de marijuana est une expérience agréable au niveau neuronal qui peut être répétée.

Ce type d’habitude peut sans doute générer des sensations agréables, mais la modération est de mise !

Certains comportements peuvent avoir des effets négatifs sur l’organisme, surtout s’ils sont pratiqués de manière constante et continue.

La surstimulation du système de récompense lié à ces types d’expériences est une incitation constante à poursuivre ces sentiments, quels qu’en soient les effets à long terme.

À ce sujet, voyons comment le cannabis et la dopamine interagissent.

Lire aussi : La tétrahydrocannabivarine: ce qu’elle est vraiment, sa formule et ses effets

Marijuana et dopamine : comment s’influencent-elles mutuellement ?

Plante de marijuana

Pour comprendre comment ces deux substances interagissent, nous devons en savoir plus sur le système endocannabinoïde et ses fonctions.

Ce système est constitué d’endocannabinoïdes, de petites molécules qui transmettent des messages entre les cellules en activant des récepteurs spécifiques, appelés CB1 et CB2.

Les fonctions du système endocannabinoïde impliquent la régulation de toute une série de fonctions physiologiques et cognitives, comme l’humeur ou l’appétit.

Ce système repose sur les endocannabinoïdes — qui, comme leur nom l’indique, sont présents dans l’organisme et s’autoproduisent — mais également sur les exocannabinoïdes, introduits de l’extérieur.

Les exocannabinoïdes les plus connus sont sans aucun doute, le THC et le CBD, tous deux contenus dans le cannabis.

Parmi ces deux éléments, on suppose que le THC en particulier à une relation assez étroite avec la dopamine et est capable d’influencer ses niveaux à court et à long terme, bien qu’indirectement.

Lorsque le cannabis est consommé, le tétrahydrocannabinol se lie à des récepteurs spécifiques responsables de la régulation de la libération de dopamine. Comment fait-il cela ?

En bloquant l’inhibition du récepteur, qui libère par conséquent beaucoup plus de dopamine qu’il ne le répond à des stimuli dits normaux.

Les conséquences directes en sont la sensation de plaisir associée à l’effet psychotrope de la marijuana et l’envie de recommencer.

Mais, ces réactions chimiques particulières peuvent-elles avoir des conséquences à court et à long terme ? Examinons-les ensemble.

Quels sont donc les effets du cannabis sur la dopamine ?

Si l’on examine les effets du cannabis sur les niveaux de dopamine dans l’organisme, il convient de distinguer les effets à court et à long terme.

D’autres aspects à considérer lorsqu’on examine les conséquences de la consommation de marijuana sont sans aucun doute la fréquence et la quantité.

En ce qui concerne les effets à court terme, il a été démontré que l’absorption du THC entraîne une augmentation de la quantité de dopamine libérée dans la circulation sanguine.

Cela signifie que le tétrahydrocannabinol a une influence directe sur l’action du système de récompense. Les conséquences tangibles de ce phénomène sont des sentiments temporaires d’euphorie, de relaxation, de motivation et de créativité. Toutefois, ces sensations disparaîtront avec une utilisation constante et prolongée.

Quant aux effets à long terme, il semble que la consommation de cannabis à long terme entraîne des changements irréversibles dans le système dopaminergique. Apparemment, l’adaptation à des niveaux significatifs de THC est directement liée à un faible niveau de motivation et à la présence fréquente d’émotions négatives.

Lire aussi : Décarboxylation du cannabis : ce que cela signifie et pourquoi c’est important.

En conclusion, comment le cannabis interagit-il avec la dopamine ?

Les interactions qui se produisent entre le cannabis et la dopamine se trouvent dans le fonctionnement du système endocannabinoïde et dans la manière dont celui-ci est affecté par la prise d’exocannabinoïdes, le THC en particulier.

À court terme, nous constatons une augmentation des niveaux de dopamine libérés dans le sang, ce qui entraîne des sentiments d’euphorie, de créativité et de relaxation.

Toutefois, si l’on se tourne vers l’avenir, l’usage constant et prolongé de la marijuana entraîne une augmentation progressive de la tolérance au tétrahydrocannabinol, ce qui entraîne une désensibilisation à la libération de dopamine.

En effet, les sujets qui consomment du cannabis depuis des années semblent être plus susceptibles de ressentir des sentiments négatifs et de manquer de motivation.

En bref, pour profiter des sentiments positifs associés à la consommation de marijuana, il est préférable de ne pas en abuser.

Cela dit, si vous êtes un amateur de plantes de cannabis et que vous souhaitez collecter des graines issues des meilleures génétiques, nous vous invitons à visiter notre magasin en ligne Sensoryseeds.fr.

Choisissez parmi les graines autofloraison, les graines féminisées et les graines rapides et vous êtes sûr de trouver ce que vous cherchez.
À bientôt !