La tétrahydrocannabivarine: ce qu’elle est vraiment, sa formule et ses effets

Qu'est-ce que la tétrahydrocannabivarine ?

THCV: molécule cousine du célèbre THC. Les similitudes et les différences

Le succès récent des produits du cannabis dans les pays où leur production et leur vente sont autorisées par la loi continue d’apporter des nouvelles importantes.

La dernière en date? La découverte d’un nouveau principe actif contenu dans la marijuana, la tétrahydrocannabivarine, qui est actuellement au centre de divers débats et recherches scientifiques.

La marijuana, malgré la stigmatisation sociale dont elle fait encore l’objet de la part de la majorité des personnes, semble tout faire pour obtenir enfin la considération qu’elle mérite.

À cette fin, il nous fournit un nouveau cannabinoïde aux propriétés variées.

Si vous voulez en savoir plus sur le THCV, lisez la suite!

Lire aussi: Décarboxylation du cannabis: ce que cela signifie et pourquoi c’est important

Qu’est-ce que la tétrahydrocannabivarine?

En abrégé: THCV, cette molécule est l’un des nombreux cannabinoïdes contenus dans le cannabis. La similitude du nom avec le THC est due à leur structure moléculaire. Les deux sont en fait étonnamment similaires, bien que les mécanismes par lesquels ils interagissent avec le corps ne le soient pas autant.

Essayons de comprendre comment.

Lorsque nous consommons de la marijuana, les cannabinoïdes qu’elle contient activent certains récepteurs de notre système endocannabinoïde. Ces récepteurs, appelés CB1 et CB2, sont ensuite stimulés par l’interaction avec le THC.

Dans le cas du THCV, cependant, on peut dire que son interaction avec les récepteurs dépend des quantités prises.

À faible dose, la tétrahydrocannabivarine semble agir comme un antagoniste de CB1 et CB2, atténuant les effets psychoactifs bien connus du THC. En d’autres termes, il inhibe l’euphorie normalement provoquée par le tétrahydrocannabinol. Dans ce cas, ses effets pourraient être comparés à ceux du CBD.

La situation change toutefois si le THCV est pris à haute dose. Dans ces conditions, il est capable de manifester ses propriétés psychotropes, en générant un état général d’euphorie et en agissant comme un activateur de CB1.

D’une certaine manière, on pourrait dire que cette molécule englobe les principales caractéristiques des deux principes actifs du cannabis qui ont été les plus étudiés jusqu’à présent: le THC et le CBD, le choix de celui auquel elle ressemble dépendant de la dose administrée.

Voyons maintenant si et quelles sont les différences entre le tétrahydrocannabinol et la tétrahydrocannabivarine.

Cannabis et cannabinoïdes

THC et THCV: quelles sont les différences?

Comme le suggère la proximité de leurs noms, ces deux molécules ont beaucoup en commun sur le plan chimique.

À vrai dire, leurs molécules ont une structure extrêmement similaire.

Malgré cela, le THC et le THCV présentent plusieurs différences dans la façon dont ils interagissent avec notre corps. Voyons lesquels.

Comme nous le disions, par exemple, à des doses élevées, le THCV est capable d’induire les effets du “high”. Cependant, la sensation d’euphorie et de légèreté semble être légèrement différente de celle induite par le THC.

L’effet psychotrope de la tétrahydrocannabivarine se manifeste sous la forme d’un high intense et stimulant, mais plus lucide et éphémère que celui induit par le THC.

Il semble également que le THCV, contrairement au THC, inhibe l’appétit. Cela le rend potentiellement très utile dans la gestion de la régulation du poids.

Alors, sa consommation peut-elle avoir des effets bénéfiques? Lesquelles?

Lire aussi: Papier pH et cannabis: comment l’utiliser pour mesurer le pH du sol

THCV: effets et bénéfices

En parlant du cannabis, ce n’est certainement pas la première fois que nous nous retrouvons à évaluer ses propriétés thérapeutiques potentielles. Et, dans ce cas aussi, les nouvelles semblent être très bonnes.

En réalité, le THCV ne semble pas faire exception.

Comme vous avez pu le lire ci-dessus, des recherches récentes semblent attribuer à cette molécule des propriétés inhibitrices de l’appétit. Mais, ce n’est pas tout.

Il semble par ailleurs avoir des effets anti-inflammatoires, anti-convulsifs et ralentir les processus sous-jacents aux maladies neurodégénératives.

Mais comment le THCV peut-il influencer ces processus?

Contrairement au THC, qui induit une sensation de faim, le THCV pourrait à l’avenir être utilisé pour favoriser la perte de poids grâce à son effet inhibiteur de l’appétit. Ceci est une conséquence directe de son action antagoniste sur le récepteur CB1, qui régule entre autres l’appétit.

Cela fait du THCV un allié potentiel dans le traitement de certains troubles alimentaires. Des recherches récentes suggèrent également que le THCV peut augmenter la dépense énergétique chez les souris, ce qui entraîne une perte de poids.

Les propriétés potentiellement utiles du THCV ne s’arrêtent pas là.

Il semble avoir un effet anticonvulsif. De plus, on pense donc qu’il est particulièrement efficace pour traiter des troubles tels que l’épilepsie.

Une première étude publiée dans la revue Epilepsia a observé le développement du cerveau d’un rat souffrant d’une forme particulière d’épilepsie après l’administration de THCV, concluant que la molécule pourrait avoir des applications efficaces dans le traitement des états d’hyperexcitation.

D’autres études menées sur des souris ont montré que l’administration de THCV avait également des effets notables sur le gonflement des pattes arrière, réduisant la douleur et l’inflammation.

Enfin, il convient de mentionner l’effet du THCV sur le ralentissement des processus neurodégénératifs. Les chercheurs ont observé que l’utilisation du THCV chez des animaux souffrant de la maladie de Parkinson ralentissait la progression de la maladie et améliorait les symptômes.

Ceci est à nouveau attribuable à la capacité de la molécule à activer les récepteurs CB2 tout en bloquant simultanément les CB1. Il a également un effet antioxydant marqué.

Ces découvertes ne sont pas négligeables, bien que des études sur des sujets humains visant à déterminer la tolérance et la sécurité du THCV soient encore en cours.

Effets et avantages du THCV

Quels sont donc les effets du THCV?

Dernière découverte de la grande famille des cannabinoïdes, la tétrahydrocannabivarine semble avoir des aspects et des effets communs avec le THC et le CBD.

Toutefois, son interaction avec l’organisme est déterminée par la dose prise.

À faible dose, il semble partager avec le CBD la capacité d’inhiber les récepteurs CB1 et CB2, contrebalançant ainsi les effets psychotropes du THC.

À des doses plus élevées, cependant, le THCV semble accentuer les effets toxicomanogènes du THC, tout en offrant un high plus lucide et plus intense, mais avec des effets moins durables.

Selon les dernières études, menées jusqu’à présent sur des rats, il semblerait qu’elle ait un potentiel thérapeutique important dans le traitement de divers problèmes, tels que les troubles alimentaires, l’épilepsie et les maladies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson.

Bien que les études en cours n’aient pas encore déterminé les niveaux de sécurité et de tolérance chez l’homme, la famille des cannabinoïdes offre une fois de plus des perspectives de recherche importantes.

Cela dit, si vous êtes un amateur de marijuana et que vous aimez collectionner les graines de cannabis, nous vous invitons à visiter notre magasin SensorySeeds.fr.